Lundi 3 avril 2017, journée du livre, aux multiples visages, féconde dans sa diversité même. Trois étapes jalonnent la route.

Monsieur Julien Véronèse, maître de Conférences en histoire médiévale à l'Université d'Orléans, invité par Mme Surget, professeur d'Histoire-Géographie, avec la complicité bienveillante de M Devillars, professeur de Lettres, expose le sujet peu connu de l'auditoire lycéen : le manuscrit médiéval.

Cet enseignant, habité par le Moyen-Age, sait faire partager sa passion aux élèves de 1ère S3 et de 2nde 12. Le livre, cet objet unique, rare, précieux, au Moyen-Age prend vie peu à peu sous nos yeux.

A l’orée du 12ème siècle la fondation des premières universités européennes est corollaire de l’extension du livre. Information inouïe ! Un troupeau de trois cent quarante moutons est nécessaire à la fabrication du parchemin, support du livre. De nombreux métiers s’y rattachent : parcheminier, copiste à qui incombe une tâche épuisante, relieur, enlumineur…

Pour s’ajuster à son public, l’universitaire s’intéresse à la science et à sa place dans les manuscrits médiévaux.

Au Moyen-Age la science n’est nullement autonome ; elle demeure étroitement liée à la religion. Des savants de l’Antiquité font autorité : Ptolémée pour l’astronomie, Aristote pour la philosophie et la logique. Dans les écoles la médecine est dominée par les grecs Hippocrate et Galien, le perse, Avicenne.

La « librairie » de Charles V, le roi mécène-bibliophile-astrologue, compte un fonds de mille ouvrages ; deux cents seulement sont des livres de science.

Cependant, les manuscrits seraient-ils réservés à une petite élite de chercheurs ?

Eh bien non ! Les témoignages de Gilles Kagan et de la jeune Alexane Trubert, photographe, (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes) prouvent le contraire. La reproduction des manuscrits médiévaux et leur numérisation les rendent, désormais, accessibles au grand public. Chacun peut les feuilleter avec émotion ou les admirer dans une bibliothèque virtuelle

Le troisième volet de cette matinée est une table ronde ; cette ouverture sur les métiers du livre en présence d'une libraire, Mme Emmanuelle Delaveau, et d'une professeur documentaliste, Mme Boucher, est enrichie par les apports éclairés de Mme Bouvet, conseillère d’orientation psychologue.

Aujourd’hui les lycéens sont sensibles à l’évolution du livre et à sa transformation. Mais ne sont-ils pas, selon l’expression pittoresque de Bernard de Chartres,« des nains juchés sur des épaules de géants. » Ainsi « voient-ils mieux et plus loin qu’eux. »

 

 

 

Calendrier 2016-2017

Retrouver le calendrier scolaire avec les dates importantes.

(disponible en septembre 2016)

Télécharger le document

 

Joomla templates by Joomlashine