Vendredi 2 Juin 2017

Soyez heureux, devenez comédiens

    Vendredi 2 juin 22h30, un tonnerre d'applaudissements au Théâtre d'Orléans... le point d'orgue du spectacle proposé par les 38 élèves de l'option Théâtre. Eh bien non !

    Quelle divine surprise ! Les acteurs de Terminale hissent leurs cadets sur scène dans une belle démarche de transmission. Ce geste responsable s'accompagne d'une fervente et démonstrative gratitude envers les binômes, professeurs de Lettres-metteurs en scène, Mme Jolibois et Thomas Gobiac pour Des Tulipes, Mme Bernard et Catherine Vuillez occupées par L'Atelier, sans oublier Sylvain Dufour, chorégraphe-scénographe ; tous sont soutenus par l'équipe technique de la Scène Nationale d'Orléans.

    Au programme de la soirée deux pièces contemporaines.

    Des Tulipes, texte écrit en 2005 par Noëlle Renaude pour les élèves du Conservatoire de Bordeaux, présente une situation banale. Dix amis se réunissent, tous apportent Des Tulipes. Chantale, seule voix dissonante, offre une plante grimpante.

    Thomas Gobiac aide à déchiffrer la partition. Les manières policées craquellent, l’agressivité monte, l’harmonie du groupe se délite… et bientôt le chaos règne en maître.

    La chorégraphie, fondée sur un authentique travail du corps, étonne le spectateur et contribue à une salutaire mise à distance.

    Bien différent est le groupe rassemblé dans L’Atelier de Jean-Claude Grumberg. Dans cet atelier de confection des couturières sont au travail en présence du patron, Léon et d’un presseur. Admirons la gestuelle de ces tisseuses, dignes d’Arachné, conseillées par Catherine Vuillez ! De fil en aiguille, des destins liés à la guerre et à la Shoah, souvent brisés, dessinent un immense puzzle. À nouveau la tragédie est repoussée.

    Le public découvre la magnifique et forte présence de ces présences de ces acteurs adolescents, leur joie communicative de participer à une création collective. À coup sûr les séances hebdomadaires et les répétitions exigeantes avec professeurs et metteurs en scène portent de veaux fruits.

    L’enseignement du théâtre au lycée, oasis de bonheur et d’épanouissement pour les élèves engagés dans l’option…

    Si vous le souhaitez, écoutons la parole d’Olivier Py, le médiatique directeur du Festival d’Avignon : « L’école est le plus beau des théâtres, s’il est débarrassé de l’obsession des résultats, ce lieu où l’on joue pour se retrouver ».

Calendrier 2017-2018

Retrouver le calendrier scolaire avec les dates importantes.

Télécharger le document

 

Joomla templates by Joomlashine