Les évènements à Jean Zay !

Lundi 11 Décembre 2017

Les Premières GA célèbrent le 80ème anniversaire de Guernica

 

André Malraux, écrivain dans les Brigades internationales et grand esthète, présente un art mural dynamique : « Nous donnons les murs aux peintres... les murs nus. Allez hop ! Dessinez, peignez ! Ceux qui vont passer là devant auront besoin que vous leur parliez ».

Les deux fresques élaborées par les 1ères GA1 et GA2, exposées dès le 11 décembre, au-dessus de la Maison des Lycéens, sont une éloquente mise en pratique des propos du sculpteur de L'Espoir.

 

La guide, pédagogique bienveillante et résolue, de cette grande aventure artistique est Mme Gennevaux, professeurs d'Arts Appliqués.

Comment traduire picturalement la tragédie de Guernica, un jours de marché, le 26 avril 1937 ?

Pour nourrir l'inspiration de nos artistes néophytes, un roman, L'Enfant de Guernica, et... en ligne de mire, l'immense toile monochrome, Guernica.

Saluons cette grande première vécue dans la simplicité et la bonne humeur ! Des volontaires de 1ère L accompagnées de leur professeur d'Espagnol, Mme Digonnet, présentent à leurs pairs le contexte historique troublé et l'intrigue de ce récit émouvant et puissant.

L'attention du spectateur se porte d'emblée sur l'alternance des noirs, des blancs et du gris, témoins discrets de la révolte du génial Picasso.

Le saviez-vous ?

À la découverte des photos et des unes des journaux relatant le bombardement de cette petite ville basque, le peintre espagnol, réfugié à Paris, depuis le début du siècle, connaît un véritable électrochoc et le transcrit d'une manière toute personnelle dans son tableau.

Terreur face aux escadrilles d'avions, sinistres oiseaux mort, compassion pour ce petit enfant, cramponné à la main de son père, des sentiments communément partagés par tous... à la vue de la fresque. Les avions, eux, sont empruntés à l'Histoire et au récit de Guy Jimenes ; le garçonnet, Emilio, est d'ailleurs, le héros du roman.

« Nous sommes les petits-enfants des vaincus »

Ce slogan, proclamé par un personnage de L'Enfant de Guernica, est emblématique de la seconde œuvre lycéenne, illustrant le devoir de mémoire. La toupie, jouet-fétiche du jeune Emilio, y figure. Source de lumière, l'ampoule contribue à insuffler l'espoir têtu dans un avenir meilleur.

Sans doute lors de ces intenses moments de création, les élèves appliquent les conseils du vieux fabuliste, Jean de La Fontaine.

« Travaillez, prenez de la peine

C'est le fonds qui manque le moins. »

À leur manière, les deux classes de lycéens rejoignent et actualisent le constat percutant de Picasso : « La peinture n'est pas faite pour décorer les appartements. C'est un instrument de guerre défensive contre l'ennemi ».

Vendredi 15 Décembre 2017

Des dons pour se tenir chaud

Dans le but d'aider les personnes démunies, la classe de terminale Gestion-Administration accompagnée de Mme Solami et Mme Migan ont mis en place une collecte de vêtements en partenariat avec l'association le Tremplin.

Elle a eu lieu la journée du vendredi 15 décembre 2017 au sein de la maison des lycéens.

Les enseignants, les CPE, le personnel administratif, les surveillants, les agents, et tous les lycéens ont été invités à faire acte de solidarité en faisant don de leurs vêtements.

L'association est venue récupérée les vêtements en fin de journée.

Plus de 800kg de vêtements ont été récoltés ! Bravo aux organisatrices !!

« Aimer, c'est faire don de nos préférences à ceux que nous préférons. »

   

Mercredi 6 Décembre 2017

Résultats du Cross Académique

Le mercredi 6 décembre, avait lieu le Championnat Académique de Cross, à Monts (37). Deux de nos lycéens s'y étaient qualifiés : Anne Delaloy (Junior Féminine) et Mahé Konczylo (Junior Masculin).

Anne, après un départ prudent, a réussi à remonter le peloton pour finir la 5ème place (épreuve de 3 250m) ; elles étaient 46 coureuses classées dans sa catégorie. De son côté, Mahé finira 10ème de la course (sur une distance de 4 620m). Il a su conserver sa position qu'il avait dès le départ, parmi les 70 coureurs de sa catégorie.

Ces belles performances auraient pu leur permettre de se qualifier aux championnats de France si cela avait existé en individuelle.

Nous félicitons, ainsi que les autres élèves du lycée Jean Zay qui ont participé aux différents Cross de ce début d'année. Bonne chance à eux pour la suite.

 

 

Jeudi 7 Décembre 2017

Soyez bien dans votre corps

« J'avais entendu tellement d'histoires de "première fois" qui se passent mal et de filles plaquées juste après... »

Ces propos seraient-ils ceux d'une prude effarouchée et rougissante des siècles passés ? Eh bien non ! Ne vous méprenez pas ! Une adolescente héroïne d'un roman, graphique actuel, amoureuse de son petit copain, s'exprime ainsi...

Dans ce contexte, ne boudons pas notre plaisir de découvrir l'exposition « Toimoinou » prêtée par le Centre Régional d'Information Jeunesse de Val de Loire (C.R.I.J.), visible au CDI du 7 au 14 décembre !

L'initiative prise dans le cadre du Comité d'Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (C.E.S.C.) trouve toute sa place, notamment ce jeudi 7 décembre, journée phare de prévention du SIDA, organisée par Mme Huppenoire, l'infirmière du lycée avec le concours de nombreux partenaires, l'A.P.L.E.A.T., M.G.E.N. Prévention... sans oublier la participation active des élèves dynamiques de la Maison des Lycéens.

Coup de projecteur dur « Toimoinou » !

Huit panneaux au graphisme coloré et attractif attirent l'attention sur six grandes thématiques : sexualité, orientation sexuelle, contraception, prévention contre les I.S.T. (Infections sexuellement transmissibles) et SIDA. Les rubriques présentent des titres percutants pour susciter réflexion et esprit critique et dissiper malentendus et préjugés, chez nos adolescents, tel :

« Le droit de dire non »

Certes, « on n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans ». S'arroge-t-on pour autant le droit de dire non ?

L'information, claire et précise, comporte une foule de conseils utiles et pratiques et indique adresses de proximité et liens. L'ensemble est propre à déculpabiliser, rassurer et guider le public de jeune.

Une table thématique contribue à compléter l'information.

Et... cerise sur le gâteau, les flashs codes, un outil gratuit et personnalisé ! Avec votre précieux smartphone vous accédez en un clic ) de multiples ressources complémentaires sur ces sujets brûlants. N'oubliez pas le quiz !

Bref en s'amusant on se forme et on s'informe.

« Toimoinou », c'est fait pour vous, lycéens, et ça vaut le coup ! Ne passez pas à côté !

Vendredi 17 Novembre 2017

La mémoire de Jean Zay, un trésor à transmettre aux lycéens

« Les élèves auront besoin de comprendre le monde où ils seront appelés à vivre... Mais Descartes et Montaigne suffiront-ils à les armer ? »

Ces instructions, destinées aux maîtres, sous la plus du ministre de l'Éducation Nationales Jean Zay, sont autant de réflexions prophétiques.

   

Le 17 novembre, la Première S3 les fait siennes, à l'issue de la riche rencontre avec Mme Hélène Mouchard-Zay, préparée et organisée par Mme Blet, professeure d'Histoire-Géographie.

Avec Mme Hélène Mouchard-Zay, l'Histoire s'anime.

Le Front Populaire empreint de la liesse des premiers congés payés et du temps libre pour les loisirs, irradié par les espoirs d'une culture accessible à tous et la volonté d'une transformation de l'école, se déploie devant nous.

N'occultons pas, cependant, les ombres mortifères planant sur ces années, tels de sinistres vautours !

La montée en puissance des Ligues d'extrême droite distille insidieusement le poison de la xénophobie ; la violence de l'antisémitisme avec son cortège d'attaques haineuses gagne du terrain.

Dans ce contexte agité qui est véritablement Jean Zay ?

Jean Zay, brillant homme politique, farouchement résolu à instaurer plus de justice sociale, est nommé ministre, très jeune. Dans ses fonctions élevées, il a à son actif de multiples initiatives novatrices, éducatives et culturelles, souvent encore méconnues.

Cet homme de culture, excellent orateur, amoureux des humanités, doué pour l'écriture, connaît, le 4 octobre 1940, une parodie de procès, assortie d'une condamnation injuste.

Jean Zay est contraint alors de traverser avec une grande force d'âme une douloureuse et longue expérience carcérale.

Mme Hélène Mouchard-Zay évoque, avec une grande retenue, des flashs de sa toute petite enfance, empruntés à cette période difficile et épouvante.

Livré à la milice, Jean Zay, « martyr de la République » est assassiné le 20 juin 1944.

Mme Hélène Mouchard-Zay, engagée dans les combats politiques, conserve de son métier d'enseignante, exercé passionnément, une grande proximité avec les jeunes et elle les invite à transmettre la mémoire de Jean Zay.

La visite programmée de la Première S23 au Panthéon avec des professeurs d'Histoire-Géographie pour rendre hommage à cet ardent Républicain, Jean Zay, n'est-elle pas une étape essentielle dan leur cheminement ?

En écho, écoutons la voix de Jean Zay citant une lettre de Van Gogh à son frère Théo :

« Ne crois pas que les morts soient morts

Tant qu'il y aura des vivants

Les morts vivront, les morts vivront. »

Souvenir et Solitude

Sous-catégories

Calendrier 2019-2020

Retrouver le calendrier scolaire avec les dates importantes.

Télécharger le document

 

Philomania

Le Café Philo

71072447 1108864539313800 3502095940653678592 n 

Go to Top
JSN Solid 2 is designed by JoomlaShine.com | powered by JSN Sun Framework